Skip to content

Claphi, jour 4 – Le Pays noir (Charleroi, Belgique) 260km

Last updated on 30 juillet 2020

Quel est le critère ?

La distance parcourue et, avouons-le, terminer la journée avec les rues de Namur… ne nous semblait pas une bonne  idée

Journal en clair obsur

Bref, nous démarrons de Ferrière avec un objectifs en tête, retrouver une partie de l’extrait d’acte de naissance de ma grand mère qui est née à Ferrière. Objectif atteint et dépassé: avec un efficacite redoutable la préposée nous ramène le volume de l année et nous lit le rapprt du maire de l’époque, le tout avec un grand sourire ( sans doute aussi un peu amadouée par les deux bébéss qiui acompagnent notre périple). nous avons même l’adresse de naissance et nous nous  y rendons. Pas de chancec’est  un lotissemnt des années 80 ou 90 que nous trouvons et qui ne présente pas d’intérêt pour notre démarche.

nous reprenons donc la route ( et vous n’aure pas de tracé pour ce jour suite a une étrangeté technique qui m’a fait perdre l’enregistrement de 70 km.) et maps me guide très vite sur une route pour vélo ( transibérique) puis sur les bords de Sambre où je n’ai plus qu’à profiter du paysage sur des routes pour vélos que je conseille et qui, si elles ne tiennnent pas tout à fait du billard,n n’en sont pas moins du pur bonheur… jusque Landelies, près de Charleroi.Le ravel à l’approche de Charleroi, le long de la Sambre, a été brutalement interrompu pour travaux. Cela  m’a obligé à quitter la vallée, monter sur les hauteurs et faire un grand détour pour arriver dans la région la plus sinistre de Charleroi. puis contourner Charleroi avec une grande boucle pour rejoindre le lieux que claire nous a trouvé pour passer la nuit. Coup supplémentaire : 1 heure de trajet et de nombreuses côtes. Et des souvenirs pas toujours agréables. Maps semble d’ailleur se contraindre à me faire passer par le endroits les moins vendreurs de la ville: Marchienne, Marchienne-Docherie. https://www.youtube.com/watch?reload=9&v=YihAbtT3q28 et alors certains me disent que ça a bien changé: le peu ue j’ai vu ne me le fait pas croire: sale, gris, poussièreux, peu respectueux du commun,tous les commerces fermés mais bien sûr , ce n’est pas tant pour ça que je n’aime pas cette région

les trois derniers kilomètres se font par contre sur le billard d’une route pour vélo ( liaison charleroi namur) qui soulage un peu mon coeur . et j’évite Gilly qui n’a rien à envier à Marchienne, autre soulagement .

 j’arrive enfin vers 20 heures à la chambre d’hôte dont la beauté du lieu et l’accueil de l’l’hôte ont tôt fait d’effacer mon amertume, sinon ma fatique

 

Galerie

Published inRandonnées

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *