Skip to content

Auteur : phira

Tai chi/Taiji forme des 10, Yang

Explication

La forme des 10 Yang est une combinaison des huit techniques principales du style Yang encadrées par un mouvement d’ouverture et un mouvement de fermeture. On commence et on termine dans la “posture wuji”. L’ouverture et la fermeture s’inspirent du mouvement “réunir la Terre et le Ciel”. Le pratiquant répète pendant plusieurs mois les techniques principales. Le débutant perçoit rapidement la circulation du souffle. Il devient ainsi plus conscient de son corps et de son environnement. Il peut alors choisir de se limiter à cette pratique de santé. Certains ont envie d’aller plus loin. Ils sont prêts à étudier une forme de tai chi chuan. La forme des 10 représente un pont entre les deux rives. Chaque technique est étudiée et pratiquée séparément à gauche et à droite. Il suffit ensuite de les relier.

Historique du tai-chi-chuan style Yang

source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Tai-chi_style_Yang

C’est pendant le règne de Qianlong (1735 — 1795), quatrième empereur de la dynastie Qing que l’on vit opérer Wang Zongyue, un des plus grands maîtres de tai-chi-chuan dont on nous ait transmis le nom[et, selon la tradition, auteur d’un célèbre écrit intitulé Traité classique de tai-chi-chuan ((zh)).

Dans les premières décennies du XIXe siècle, le tai-chi-chuan n’était enseigné qu’à quelques élèves par les membres de la famille Chen qui vivaient à Chenjiagou, village de la province du Henan. Puisque les membres de la famille Chen n’acceptaient pas d’étrangers parmi leurs élèves, Yang Luchan eut recours à un stratagème en se faisant embaucher comme domestique dans cette famille et il épia ses leçons pendant longtemps, pour ensuite s’entraîner en cachette pendant la nuit.


Le maître finalement le découvrit mais, étonné par l’habileté montrée par le jeune et rusé domestique, il décida de l’accepter parmi ses élèves. Yang Luchang devint en peu de temps le meilleur d’entre eux et, d’après la légende, était invincible. Il s’installa ensuite à Pékin où il ouvrit une école et commença à enseigner son art. Son style avait moins de variations de vitesse que celui de ses maîtres.

Séquence

  1. Face, intro
  2. Petite balle,ramener droite  repousser le singe droite/ Petite balle, ramener gauche repousser le singe gauche
  3. (90 ° gauche pas vide pointe, pas vide talon, )brosser avec main gauche repousser avec la main droite / 90 ° droite  Talon vide brosser  avec main droite repousser avec la main gauche
  4. Face grande balle,  90 ° gauche caresser la crinière
  5. Face grande balle, 90 ° droite  caresser la crinière
  6. Face, mouvoir les mains comme les nuages X2
  7. Coq d’or droit / Coq d’or gauche
  8. Ramasser , étaler, Coup de talon droit / Ramasser , étaler, Coup de talon gauche
  9. Face Grande balle 90 droit, attraper la queue de l’oiseau Presser absorber devier, repousser .idem gauche
  10. Face, fin

Leave a Comment

Les applications Android pour déplacement à vélo

De nombreuses applications existent en support.

Voici celles que je teste:

Cartographie et suivi d’entrainement

 

Geovelo

https://www.geovelo.fr/

https://play.google.com/store/apps/details?id=fr.geovelo&hl=fr

Les plus:

  • Très apréable tant sur le site que sur l’appli.

Les moins: 

  • Très franco-francais. j’ai interrogé leur équipe à ce propos, mais aucune réponse depuis une semaine. Je vous tiens au courant.
  • La création de carte manuelle semble fastidieuse.
  • Extrèmement gourmand en ressources smartphone (au moins autant que Waze)
  • Semble très efficace en tant que Waze pour vélo mais en fait il fait du recalcul constant, ce qui fait que je ne sais plus au bout de quelques kilomètres si je suis encore sur la bonne route. 
  • Ces deux derniers défaut me l’ont fait enlever de mon smartphone.

 

Maps

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.google.android.apps.maps&hl=fr

Tout le monde connait google maps, l’un des produits vedettes de la firme au robot vert.

Mais saviez vous qu’il possède une option « vélo » et même  » piétons » pour le tracé de carte?

Les plus:

  • Ben du coup full compatible avec tout l’environnement android.
  • Léger et rapide.
  • Pas gourmand.
  • Potentiellement utilisable hors ligne.
  • permet l’import de trace GPX: https://support.google.com/mymaps/answer/3024836?co=GENIE.Platform%3DDesktop&hl=fr

Les moins:

Attendez, je cherche,… et je ne trouve pas sauf si vous avez un problème ethique avec Google (mais si c’est le cas, cet article ne vous sert à rien)

 

Garmin

https://support.garmin.com/fr-FR/?faq=tWx3JQyjlU474jqa91EJs8

Bien sûr, outre l’appli (Garmin connect) l’avantage c’est la connexion avec la montre garmin

Les plus: 

  • L’encodage est très simple en point à point ou en calcul d’itinéraire.
  • Importation/exportation de cartes GPX.
  • Pour les entrainements, avec la montre GPS, on n’utilise pas le GPS du vélo, et les rapports de sorties sont très fouillés.

Les moins: 

  • Il faut l’application connect, et donc, si vous n’avez pas de device garmin, ça limite.
  • Le trajet se prépare sur le site internet.
  • Je n ‘ai pas encore compris comment passer la carte sur le smartphone.
  • La montre ne tient pas une journée si le GPS est activé.
  • Si la montre est en mode acquisition GPS, je ne peux pas lire l’heure. Probablement une fausse manip de ma part, mais je ne trouve pas comment faire.

Bryton

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.brytonsport.active&hl=fr

En utilisation avec le rider 15 (sinon, l’application en elle même ne sert à rien) petit ordinateur de velo avec GPS utile pour l’entrainement 

Les plus:

  • Pour les entrainements, permet de se dégager du GPS du vélo et donc d’économiser la batterie.
  • Peu onéreux ( 60 euros)
  • La batterie est sensée tenir 15 heures (plus du double de mon utilisation quotidienne)
  • Full compaptible avec Strava

Les moins:

  • Pas très ergonomique ni sexy au début de la prise en main, j’ai du tâtonner, et même après deux semaines d’utilisation j’hésite encore.
  • Mon écran s’est pris un coup de chaud dès la première sortie en plein soleil.

 

Strava

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.strava&hl=fr

Le top et la cocluche actuelle des fans de sports de déplacement.

Outre le fait d’être une application utilisable avec le GPS du smartphone, il agit comme un véritable réseau social et propose diverses fonctionnalités.

https://www.strava.com/athletes/le-renard_de_kain

Les plus:

  • Ergonomique et simple d’utilisation (mais je dois encore en tester).
  • Compatible avec Garmin connect, Bryton et d’autres applications.
  • La version gratuite est largement suffisante pour une utilisation de base.

Les moins:

  • Je n’arrive pas à mettre en français par l’interface du site (pas l’application).

 

Mapmyride

https://www.mapmyride.com/

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.mapmyride.android2&hl=fr

Les plus:

je dois tester.

Les moins:

Je dois tester. 

MAPS.me

agréable surprise que la découverte de MAPS.me

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.mapswithme.maps.pro&hl=fr

les plus: 

idéal pour une tablette

 

les moins 

ne permet pas l’import de cartes GPX ( mais bien d’un format KML et donc il faut un convertisseur)

Autre site support

Ravel (Belgique)

Pour le coup, ce n’est pas une application… C’est plus de 1.440 km de chemins réservés aux piétons, cyclistes, cavaliers, personnes à mobilité réduite !

Confortable et sécurisé, le Réseau Autonome des Voies Lentes (RAVeL) est composé de voies vertes essentiellement aménagées sur les chemins de halage et les anciennes lignes de chemin de fer. Soit plus de 45 itinéraires locaux balisés pour vos balades en famille et vos randonnées à pied, en vélo, à cheval, en roller…

Ces voies vertes sont progressivement reliées entre elles pour former 10 itinéraires régionaux et 4 itinéraires internationaux qui couvrent l’ensemble du territoire wallon et sont destinés au tourisme à vélo. Le RAVeL, les voies vertes et les véloroutes permettent ainsi de parcourir la Wallonie en toute tranquillité sur plus de 2000 km et de découvrir grandes villes, terroirs ruraux et espaces naturels préservés !

https://ravel.wallonie.be/home.html

Les plus:

  • Très documentés 
  • Cartes exportables en GPX

Les moins:

  • Payant, mais ça semble valoir le coût
  • Pas d’application pour smartphone

Visit Wapi

1 600 km de points-nœuds (pour comprendre l’utilisation https://www.youtube.com/watch?v=WvzKRDCXgMc )

Mais franchement, on se demande pourquoi il n’existe pas encore une application pour ce concept. ( elle est annoncée depuis des mois, mais je suis comme soeur Anne, je ne vois rien venir)
La Wallonie picarde est une destination vélo incontournable en Belgique, avec ses 1600 km de points-nœuds balisés connectés aux réseaux flamands, wallons et français, ses deux parcs naturels, ses 200 km de voies vertes (RAVeL), ses nombreux cours d’eau et ses petites routes champêtres.

Grâce au réseau de points-nœuds, vous créez votre itinéraire en toute liberté et pouvez même le modifier en cours de route !

vous pouvez meme exporter la carte que vous avez créée en fichier GPX pour l’importer ensuite dans votre application de guidage

La Wapi à vélo

Conclusion de mes tests

Ayant misé dans un premier temps sur l’environement Garmin, 

je bascule de plus en plus sur le duo Bryton/Strava pour l’enregistrement 

Le premier pour l’acquisition mais pas pour l’interface qui est beuk! et le second pour le contraire

Du coup, pour l’entrainement  ils se complètent bien sans utiliser les ressouces du GSM.

 

pour le guidage, je dois encore faire quelques tests, je vous tiens au jus, 

 

 

Musique

A complèter

Autre

A complèter

 

Leave a Comment

Une vie c’est une vie

Contrairement à ce que vous pourriez croire, ce minuscule oiseau va repartir avec les siens, voler 6000 km pour migrer vers l Afrique d’un seul coup ….

Il a juste besoin de se poser un petit temps, d un peu d eau, de chaleur et de nourriture…

ah… et juste un détail: une fois posé au sol et malgrè son envie et son besoin de s’envoler, il ne peut pas… il faut le lancer.

Tout un symbole…

( Photo prise par Philippe Rasquinet, Tournai , Belgique, 18/7/2018)

Documentations:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Martinet_(oiseau)

http://www.oiseaux.net/oiseaux/martinet.noir.html

Leave a Comment

Nulla dies sine linea? vraiment?

Bon, j’avoue. je n’arrive pas à me tenir à cette discipline calligraphique.
Non pas que je n’aie pas progressé, hein, honnêtement… c’est surtout que je ne  tiens pas sur la durée.
Donc reprenons.
A partir d’aujourd’hui, au moins une ligne ?
Par jour ?
Tous les jours ?
Ça tombe bien, ce blog ( puisque c’est un blog et qu’il est sensé être une espece de carnet de voyage, regroupe mes photos et ma calligraphie… et si je faisais vaiment  une photo et une calli par jour ?
Vous allez me narguer « tu n’es pas fichu de faire une ligne par jour et tu viens avec une photo en plus ? »
J’admets que ce soit curieux, mais pour moi, ça a du sens
Et je vous prends à témoin.

 

 

Leave a Comment

Excercice lala : Le confident

2015081520150820oncialelaconfidente

lala : Le confident

Date 16/08/15 | Catégorie : Poésie contemporaine

Un repère au fil du temps.
C’est un vieux marronnier dont le tronc persuade
Ses branches élancées d’explorer à l’envi
Les abords d’une école pour enfants malades
Aux fenêtres desquelles des regards mendient…. suite sur ce lien
Leave a Comment

Exercice de calligraphie sur l’hymne breton

 

histoire de l’hymne breton ( wikipédia)

bro-gozh-ma-zadou l’histoire de ce travail

est un défi donné par Céline Foissey

il faut

  • ecrire dans une forme,
  • inclure une autre forme
  • prendre la seconde forme et la déplacer

Chronologie de la calligraphie

 

Techniques utilisées

 

  1. gouache
  2. plumes brause taille 2
  3. papier 120 gramme sans relief

 

Autocritique et étude

Cet exercice de  calligraphie, simple à énoncer se révèle particulièrement difficile à mettre en oeuvre:

  • Il faut maîtriser l’écriture de base,
  • Puis l’inclure justifiée dans une forme,
  • Puis avoir le courage de découper dans le travail qu’on a eu du mal à réaliser.
  • et chercher une nouvelle mise en page avec la forme déplacée

on peut remarquer l’évolution, grâce à ce défi de l’évolution de ma maîtrise toute relative de l’onciale avec, même des essais de ligatures

L’écriture en elle même reste dure même sur la fin, trop empâtée à mon gout. il faudra que je cherche à corriger ça.

Plusieurs incidents sont survenus dans l’épreuve finale avec la gouache qui n’a pas tenu sur le papier lors du retrait des portées

La mise en page de l’épreuve finale est un peu étrange: l’oeil du lecteur est orientée de manière curieuse et un peu désagréable

 

j’attends vos commentaires sur ce travail dont je vous remercie par avance de la constructivité

     
     
     
     
Leave a Comment